Histoire

Histoire

Les pionniers

La municipalité de Saint-Gédéon fut fondée en 1864 et connut plusieurs changements de statuts: de municipalité de canton (1876) puis de municipalité de Paroisse (1887) en passant par la séparation de la Paroisse et du Village (1916), elle réalisa enfin l'unification (1976).

Les premiers pionniers du canton Signay, Célestin LAPLANTE, Vital FORTIN et Pierre DROUYN (on prononçait Derouyn), vinrent en 1863 préparer leur établissement au bord de la Belle‑Rivière et ils s'y installèrent avec leurs familles en 1864. Trois familles, celles de Joseph MOREL, Adolphe LINDSAY et Pierre LINDSAY vinrent peu après se fixer aux Iles en 1867. En 1868, arrivèrent quatre nouvelles familles qui se placèrent en divers endroits entre les deux premiers groupes, celles de Étienne COULOMBE, Georges MURRAY, Hippolyte LESSARD et Joseph LESSARD. En 1869 on comptait déjà 40 familles établies à Grandmont.

Historique du nom

Le nom de Grandmont fut d'abord donné à la petite rivière qui le porte encore, à l'occasion d'un chantier qui s'y fit alors et que l'on désignait du nom de son contremaître, Joseph Grandmont, employé de la compagnie Price. Ce dernier ouvrit le premier chantier à cet endroit dès le début de l'exploitation forestière au Lac‑Saint-Jean vers 1851 ou 1852 et y accomplit un coup de force remarquable. C'est pourquoi les premiers résidants qui s'établirent dans ce lieu demeuraient à "Grandmont".

Le nom de Saint-Gédéon fut donné à la mission, puis à la paroisse, en hommage à l'honorable Gédéon Ouimet, procureur général dans le cabinet Chauveau, qui promit des secours aux colons lors d'une visite en 1869. Il avait demandé en retour si l'on réussissait à organiser une paroisse de la baptiser "Saint-Gédéon" ce qui arriva en 1880.

Municipalité de Saint-Gédéon de Grandmont © Tous droits réservés 2012